dimanche 10 janvier 2016

Ruiz-1983-Les trois couronnes du matelot


Les trois couronnes du matelot
1983 - 1hre 57
Mp4 | H.264 | 688x512 | AAC | 702 Mo



 photo aff_3_couronnes_matelot-2.jpg
Les trois couronnes du matelot
1983 - 1hre 57
---
Lisa Lyon
---

 photo aff_3_couronnes_matelot-3.jpgLes trois couronnes du matelot
1983

Réalisateur et scénariste: Raoul Ruiz
Assistant réalisateur: François Ede

Distribution:

Jean-Bernard Guillard (le matelot)
Philippe Deplanche (l'étudiant)
Jean Badin (l'officier)
Nadège Clair (Maria)
Lisa Lyon (Mathilde)
Claude Derepp (le capitaine)
Frank Oger (l'aveugle)

Une nuit pleine de brumes et de dangers, à Anvers. Un jeune étudiant assassine son mentor et protecteur, un diamantaire. Errant dans les rues, il rencontre un matelot ivre qui l'entraîne dans un bar pour lui raconter son étrange histoire. Embarqué à Valparaiso dans un étrange cargo, le matelot s'est vite aperçu que le reste de l'équipage n'a plus rien d'humain. Au hasard des escales, il a rencontré, en autant d'aventures et d'étranges rencontres, l'amour, la tendresse filiale, l'amitié, la sagesse et le mal. Il comprend que, sur ce bateau des morts, un vivant doit toujours être présent. Le jeune étudiant meurtrier doit le remplacer. Mais, pour cela, il lui faut le tuer. Le bateau maudit pourra reprendre sa route.

 photo 3_couronnes_matelot-1.jpg
 photo 3_couronnes_matelot-2.jpg  photo 3_couronnes_matelot-3.jpg
 photo 3_couronnes_matelot-4.jpg
 photo 3_couronnes_matelot-5.jpg  photo 3_couronnes_matelot-7.jpg

Mp4 | H.264 | 688x512 | AAC | 702 Mo

 photo 3_couronnes_matelot-9.jpg
 photo 3_couronnes_matelot-10.jpg  photo 3_couronnes_matelot-11.jpg
 photo 3_couronnes_matelot-12.jpg


Lisa Lyon

2 commentaires:

ericbis2 a dit...

encore un Raoul Ruiz rare, pourtant mieux distribué à sa sortie, que ces précédentes œuvres et qui a disparu de la circulation. merci d'exhumer ces œuvres riches. un excellent choix

The Dead Mauriacs a dit...

Merci pour celui-ci. Je l'ai vu au cinéma, au Havre. Ruiz y dirigeait à l'époque la Maison de la Culture et ses films y étaient régulièrement projetés. Je me souviens des gens partant furieux notamment pendant l'avant première de la Chouette aveugle. Les comédiens parlaient une langue inventée et les sous-titres étaient également dans une langue imaginaires...