mercredi 13 janvier 2016

Ruiz-1985-L'éveillé du pont de l'Alma


L'éveillé du pont de l'Alma
1985 - 1hre 14
M4v | 614x478 | AAC | 1,1 Go


 photo aff_eveille_pont_alma-2.jpgL'éveillé du pont de l'Alma
1985

Réalisateur et scénariste: Raoul Ruiz
Assistant réalisateur: Thomas Gilou

Distribution:

Michael Lonsdale (Antoine)
Jean-Bernard Guillard (Marcel)
Olympia Carlisi (Violette)
Jean Badin (Le docteur)
Melvil Poupaud (Michel)
Kim Massee (Anne)
Frank Oger (l'aveugle)

Pont de l'Alma bleuté. La Seine sans heure. Bientôt, il fait jour sur une femme attendant un enfant et son amant qui lui parle mariage. Du haut du pont, Antoine, philosophe supportant "l'insupportable insomnie", les observe. Marcel, un ancien boxeur, également insomniaque, l'interpelle et désordonne ses méditations. Sept mois plus tard, ils font connaissance et, à l'issue de cette rencontre, chacun viole la femme enceinte, Violette. Après son accouchement, Violette refuse de voir son fils; elle se suicide. Suivent d'autres viols causés par les deux insomniaques. Anne, une des victimes, consulte un médecin. Hasard. Il est le mari de Violette. Il établit un lien entre les deux agressions et propose à Anne une aventure. Elle vient vivre chez lui et Michel, son fils, qui a maintenant grandi. Celui-ci, lorsqu'il manque d'affection ou est contrarié, a la faculté de changer de monde. Il abolit les frontières entre la réalité et l'au-delà des "éveillés gourmands" ou le monde des morts. C'est ailleurs qu'il est heureux, dans le monde étrange et délirant des deux insomniaques qui jouent à mettre en scène les rêves et les absences, les fantasmes et les silences.

 photo eveille_pont_alma-1.jpg
 photo eveille_pont_alma-2.jpg  photo eveille_pont_alma-3.jpg
 photo eveille_pont_alma-4.jpg

M4v | 614x478 | AAC | 1,1 Go

 photo eveille_pont_alma-5.jpg  photo eveille_pont_alma-6.jpg
 photo eveille_pont_alma-7.jpg
 photo eveille_pont_alma-8.jpg  photo eveille_pont_alma-9.jpg
 photo eveille_pont_alma-10.jpg


Olimpia Carlisi

1 commentaire:

Anonyme a dit...

un grand Merci pour tout !
Sylvia.M.