samedi 14 mai 2016

Casaril-1972-Le rempart des Béguines


Le rempart des Béguines
1972 - 1hre 11
Mp4 | 768x484 | AAC | 515 Mo


 photo aff_rempart_beguines-2.jpg
Le rempart des Béguines
1972 - 1hre 11
---
Nicole Courcel et Anicée Alvina
---
Réalisateur: Guy Casaril
Assistant réalisateur: Patrick Bureau
Auteur de l'oeuvre originale: Françoise Mallet-Joris
Musique originale: Michel Delpech

 photo cap_rempart_beguines-1.jpg

Distribution:

Nicole Courcel (Tamara Souler)
 photo nicole_courcel_rempart_beguines-1.jpg
 photo nicole_courcel_rempart_beguines-2.jpg  photo nicole_courcel_rempart_beguines-3.jpg
 photo nicole_courcel_rempart_beguines-4.jpg

Anicée Alvina (Hélène Noris)
 photo Anicee_Alvina_rempart_beguines-1.jpg  photo Anicee_Alvina_rempart_beguines-2.jpg
 photo Anicee_Alvina_rempart_beguines-3.jpg  photo Anicee_Alvina_rempart_beguines-4.jpg

Jean Martin (René Noris)
 photo cap_rempart_beguines-2.jpg

Venantino Venantini (Max Villard)
Ginette Leclerc (Nina)
Élizabeth Teissier (Puck)
Yvonne Clech (Mme Périer)
Harry-Max (Le grand-père)
Nadia Barentin (Julia)
Axelle Abbadie (Madeleine)
Clément Michu (Howard)

 photo cap_rempart_beguines-4.jpg

Hélène est une adolescente d'une extrême sensibilité qui se sent fort attirée par la maîtresse de son père, une créature prénommée Tamara, à la réputation particulière. Elle décide donc de rendre visite à cette dernière. Ce sera le début d'une ambivalente histoire d'amour des plus tumultueuses, fortement teintée de rapports de domination, séduction.

 photo cap_rempart_beguines-6.jpg

Mp4 | 768x484 | AAC | 515 Mo
Illustrations

 photo gr_rempart_beguines-1.jpg
 photo gr_rempart_beguines-2.jpg  photo gr_rempart_beguines-3.jpg
 photo gr_rempart_beguines-4.jpg



Nicole Courcel
 photo 13_Nicole_Courcel.jpg


Anicée Alvina

2 commentaires:

ericbis2 a dit...

même si Guy Casaril n'est pas un très grand réalisateurs, il a offert quelques succès au cinéma français et ses films ne méritent quand même pas le mépris affiché par les critiques de l'époque. "Le Rempart des Béguines" est le plus rare dans sa courte filmographie. Merci de cette opportunité de le découvrir enfin

Patrick a dit...

Génial ! Quelle bonne surprise que ce film oublié au parfum envoûtant des 70s avec la belle Anicée Alvina disparue bien trop tôt. Merci !