samedi 11 juin 2016

Cayatte-1963-Le glaive et la balance


Le glaive et la balance
1963 - 2hres 13
Mp4 | H.264 | 720x304 | AAC | 1,5 Go


 photo aff_glaive_balance-2.jpg
Le glaive et la balance
1963 - 2hres 13
---

Anthony Perkins et Pascale Audret
---

 photo aff_glaive_balance-3.jpgLe glaive et la balance
1963


Réalisateur et scénariste: André Cayatte
Adaptateur: Charles Spaak
Dialoguiste: Henri Jeanson


Distribution:

Anthony Perkins : Johnny Parson
Jean-Claude Brialy : Jean-Philippe Prévost
Renato Salvatori : François Corbier
Pascale Audret : Agnès
Anne Tonietti : Christine Prévost
Marie Déa : Madame Winter
Élina Labourdette : Simone Darbon
Sophie Grimaldi : la maîtresse de Jean-Philippe
Camille Guérini : le juge Noblet
Fernand Ledoux : le procureur
Jacques Monod : le commissaire Pranzini
Diane Lepvrier : Marianne
Lou Bennett : The Lou Bennett and Kenny Clark Jazz Combo
Claude Cerval : Plouzenec
...



 photo gr_glaive_balance-12.jpgLe film se déroule aux environs de Cannes. Trois brèves séquences nous présentent les principaux protagonistes : Johnny Parson, américain, peintre et musicien au rabais, être veule et indécis, a pour « fiancée » Agnès, secrétaire de la riche Mme Winter ; Jean-Philippe Prévost, agent immobilier, a des difficultés financières et projette, pour enlever une affaire, de prostituer sa soeur au client éventuel ; François Corbier, moniteur de ski l'hiver, vit l'été aux crochets d'une riche quadragénaire. Tous trois sont dans une impasse : sentimentale, financière ou psychologique. Tous trois ont entendu parler de Mme Winter. Deux jours plus tard, le fils de celle-ci est kidnappé. Prévenue par Agnès, la police assiste sans intervenir au ramassage de la rançon, repère les deux criminels. Pris en chasse pour excès de vitesse par un motard, ceux-ci le tuent, puis, toujours repérés par la P.J., vont assassiner le jeune Patrick. Alors la police les poursuit tandis qu'ils s'enfuient en chriscraft et abordent à la jeté de Cannes, puis se réfugient dans un ancien phare. Cernés, ils se rendent. Mais ce sont trois individus qui se présentent, dont chacun prétend s'être trouvé là par hasard et avoir vu arriver les deux autres. Aucun n'a d'alibi solide, mais l'histoire qu'ils racontent est probablement vraie en partie. L'enquête menée sur leur passé révèle en chacun une aptitude au crime ; Johnny a autrefois, par lâcheté, livré à ses camarades une jeune fille qu'il fréquentait ; Jean-Philippe a déjà pratiqué le chantage ; François a provoqué le suicide d'une jeune fille qui l'aimait. Les accusés persistant dans leur système de défense, l'instruction n'en finit pas. Après deux ans, le procès en Assises a lieu. En plein désarroi, le jury vote l'acquittement au bénéfice du doute ; mais la foule fait sauter la voiture dans laquelle on a fait partir les trois jeunes hommes. « Le doute doit bénéficier à l'accusé », dit une voix impersonnelle tandis que la voiture achève de brûler.

---

---

Mp4 | H.264 | 720x304 | AAC | 1,5 Go




 Pascale Audret
 photo pascale_audret-20.png

Aucun commentaire: