dimanche 3 juillet 2016

Chabrol-1978-Violette Nozière


 photo violette_thb.png

Violette Nozière
1978 - 2hres 03
Xvid | 608x448 | Mp3 | 995,5 Mo





 photo aff_violette_noziere-4.jpg
Violette Nozière
1978 - 2hres 03
---
Film complet
---

 photo aff_violette_noziere-3.jpgViolette Nozière
1978

Réalisateur: Claude Chabrol
Assistants réalisateur: Philippe Delabre et Brice Defer-Auboyneau
Scénaristes: Odile Barski, Hervé Bromberger, Frédéric Grendel et Claude Chabrol
Auteur de l'oeuvre originale: Jean-Marie Fitère

Distribution:

Isabelle Huppert : Violette Nozière
Stéphane Audran : Germaine Nozière
Jean Carmet : Baptiste Nozière
Bernadette Lafont : La codétenue
Jean-François Garreaud : Jean Dabin • Guy Hoffmann : Le juge • Jean Dalmain : Émile • Lisa Langlois : Maddy • François Maistre : M. Mayeul • Philippe Procot : Maître Vésinne-Larue • Bernard Alane : André de Pinguet • Mario David : Le directeur de la prison • Henri-Jacques Huet : Le commissaire Guillaume • Fabrice Luchini : Camus, l’étudiant • Grégory Germain : Le musicien noir • Zoé Chauveau : Zoé • Maurice Vaudaux : Willy • Dora Doll : Mme Mayeul

Enfant sage, Violette rentre tranquillement faire ses devoirs devant maman et faire une belote avec papa lorsque par hasard il arrive à ce dernier un accident sur son chemin de fer. C'est l'autre Violette, toute de noir vêtue, qui court les cafés avec une amie, dépense sans compter un argent qu'elle a gagné en se vendant pour avoir l'air de ce qu'elle n'est pas. Un jour, Violette rencontre Jean Dabin (pas "Gabin", mais "Dabin" comme le précise celui qui les présente). Jean séduit celle qu'il croit riche à millions. Et qui est prête à tout pour le lui laisser croire... Faire du chantage à son vrai père qui tient à rester dans l'ombre, par exemple. Voler des parents naïfs et assez frustes pour croire que la maladie vénérienne que traîne Violette est héréditaire... Et qui sont prêt à se soigner eux-mêmes comme des malades; Violette en profite : de faux médicaments prescrits par un docteur. Et le gaz par dessus... Au dernier moment, elle sauve sa mère à qui la lie une sorte de complicité. Cette dernière se montre d'abord féroce contre Violette lorsqu'arrêtée, celle-ci prétend que Nozière l'a violée. La jeune fille est condamnée à mort. "On ne me coupera pas la tête" déclare-t-elle pourtant à sa compagne de cellule. En effet, Violette sera emprisonnée, libérée pour bonne conduite puis réhabilitée.

 photo gr_violette_noziere-2.jpg

  • Festival de Cannes 1978 :
  • Prix d'interprétation féminine : Isabelle Huppert
  • César du cinéma 1979 :
  • César de la meilleure actrice dans un second rôle : Stéphane Audran

---

---

Xvid | 608x448 | Mp3 | 995,5 Mo

 photo gr_violette_noziere-1.jpg


Isabelle Huppert

Aucun commentaire: