mercredi 31 août 2016

Dassin-1970-Promise at Dawn


Promise at Dawn
(La promesse de l'aube)
1970 - 1hre 38 - Vo
FLV | H.264 | 640x480 | AAC | 696 Mo *
* Merci à Vekkialli




 photo aff_promesse_aube-2.png
Promise at Dawn
(La promesse de l'aube)
1970 - 1hre 38 - Vo
---
Film complet
---

 photo aff_promesse_aube-3.jpgPromise at Dawn
1970

Réalisateur: Jules Dassin
Auteur de l'oeuvre originale: Romain Gary

Distribution:

Mélina Mercouri (Nina Kacewa)
Didier Haudepin (Romain, 15 ans)
Fernand Gravey (M. Sérusier)
Francois Raffoul (Romain, 9 ans)
Assaf Dayan (Romain adulte)
Jules Dassin (Ivan Mosjoukine)
Audrey Berindey (Valentine Mailler)
Dennis Berry (Belle-Gueule)
Romain Bouteille (le metteur en scène)
Philippe Castelli (membre de l'équipe de tournage)
Marcel Charvey (un officier)
René Clermont (Pichelny)
Carol Cole (Louison)
Julie Dassin (l'amie de Romain)
Despo Diamantidou (Aniela)
Thérèse Doreaux (l'actrice du film muet)
Roland Dubillard (le professeur)
Jacqueline Duc (Mme de Rare)
Robert Lombard (le portier du Negresco)
Maria Machado (Nathalie Lissenko)
Elisabeth March (la grosse dame)
Jean Martin (Igor Igorevitch)
Charles Millot (le metteur en scène)
Muni (Angélique)
Marina Nestora (Mariette)
Jacqueline Porel (Mme Mailler)
Rufus (professeur de violon)
Jean Rupert (l'acheteur)
Jacques Santi (le soldat, ami de Romain)
Katia Tchenko (une comédienne)
Christian de Tillière (professeur de danse)
Van Doude (un officier)

Nina Kacewa, native de Leningrad, est une actrice de second plan qui joue des petits rôles dans des mélodrames et des films muets. Femme exubérante, excessive, mariée puis divorcée, sa vie entière est centrée sur son fils Romain dont elle veut à tout prix faire un génie et une grande célébrité. Elle l'amène souvent sur des plateaux de cinéma où il rencontre le célèbre acteur Ivan Mosjoukine dont il apprendra plus tard qu'il est son père. Ayant compris que, contrairement à ses désirs, son fils ne serait ni un nouveau Nijinski, ni un nouveau Paganini, elle l'emmène dans une tournée en province. Mais les spectacles n'ont pas grand succès et Nina décide d'abandonner la vie théâtrale. Dans une petite ville, elle se livre à divers métiers et fonde une maison de couture en « empruntant », sans lui demander son avis, la griffe d'un grand couturier parisien. Cette indélicatesse est découverte et Nina décide de fuir, avec son fils, en France. Romain a maintenant quinze ans. Pour subsister, Nina s'associe à un bijoutier de Nice et essaie de vendre à des touristes des bijoux ayant soi-disant appartenu à de nobles familles russes. Les années passent. La France entre en guerre. Romain rejoint les forces libres en Angleterre et devient l'un des compagnons de la Libération. En 44, Romain, qui avait reçu d'elle des lettres sans arrêt, apprend que sa mère est morte depuis trois ans : mais sachant sa fin prochaine, elle avait rédigé 250 lettres et chargé un ami de les envoyer une à une à son fils. Ainsi celui-ci se trouve-t-il profondément ému par ce dernier témoignage d'amour maternel, aussi profond qu'original.


 photo cap_promesse_aube-1.jpg
 photo cap_promesse_aube-2.jpg  photo cap_promesse_aube-3.jpg
 photo cap_promesse_aube-4.jpg  photo cap_promesse_aube-5.jpg
 photo cap_promesse_aube-6.jpg  photo cap_promesse_aube-7.jpg
 photo cap_promesse_aube-8.jpg  photo cap_promesse_aube-9.jpg
 photo cap_promesse_aube-10a.jpg
 photo cap_promesse_aube-12.jpg  photo cap_promesse_aube-13.jpg
 photo cap_promesse_aube-14.jpg  photo cap_promesse_aube-15.jpg
 photo cap_promesse_aube-16.jpg  photo cap_promesse_aube-17.jpg
 photo cap_promesse_aube-18.jpg

FLV | H.264 | 640x480 | AAC | 696 Mo

 photo gr_promesse_aube-1.jpg
 photo gr_promesse_aube-2.jpg  photo gr_promesse_aube-3.jpg

Aucun commentaire: