dimanche 9 octobre 2016

Doillon-1975-Un sac de billes


Un sac de billes
1975 - 1hre 36
Xvid | 592x368 | Mp3 | 700 Mo


 photo aff_sac_billes-2.jpg
Un sac de billes
1975 - 1hre 36
---
Court extrait
---

 photo aff_sac_billes-3.jpg

Réalisateur: Jacques Doillon
Scénaristes: Jacques Doillon et Denis Ferraris
Auteur de l'oeuvre originale: Joseph Joffo

Distribution:

Richard Constantini : Joseph • Paul-Eric Shulmann : Maurice • Joseph Goldenberg : le père • Reine Bartève : la mère • Hubert Drac : Henri • Gilles Laurent : Albert • Michel Robin : Mancelier • Dominique Ducros : Françoise • Stephan Meldegg : sous-officier salon de coiffure • Axel Ganz : officier salon de coiffure • Pierre Forget : l'instituteur • Marc Eyraud : le curé du train • Hélène Calzarelli : la jeune fille du train • Yves Wecker : Raymond, le passeur • Bernadette Le Saché : la réfugiée • Antonino Faa Di Bruno : le vieux beau • Antoine Neri : l'Italien de la bargue • Max Vialle : le concierge • Dominique Besnehard : le moniteur • Alain Peysson : Ferdinand • Hans Verner : l'officier allemand

Un beau matin de 1941, les Juifs reçoivent l'ordre de porter une étoile jaune. Ce qui n'empêche pas Joseph d'échanger la sienne avec un camarade, inconscient, contre un sac de billes. Afin d'assurer la sécurité de leurs enfants, les Joffo décident de faire traverser à leurs aînés, puis aux cadets, la ligne de démarcation. Grâce à une combine qui lui rapporte même de l'argent, Maurice parvient à faire passer des Juifs en zone libre. Puis, avec Joseph, il retrouve ses frères à Menton. Bientôt, leurs parents, qui ont abandonné leur salon de coiffure, viennent les rejoindre. Les nuages s'amoncellent vite: les Italiens s'en sont allés, les Allemands les ont remplacés. Les persécutions recommencent. Maurice et Joseph, eux, font partie du camp "Moisson Nouvelle". Arrêtés un jour, ils sont reconnus comme Juifs malgré leurs énergiques protestations. Il faut que Maurice, ayant laissé son frère en otage, apporte des certificats de baptême pour que les Allemands les libèrent. A peine délivrés, les deux enfants apprennent l'arrestation de leur père. Maurice devient alors garçon de café, Joseph entre chez un libraire-collaborateur dont il courtise timidement la fillette. Premier amour, premier chagrin: la défaite allemande sépare les petits amoureux. A la Libération, Maurice et Joseph se retrouvent devant le salon de coiffure familial. Tous posent devant l'appareil de photo. Tous, sauf le père, mort dans un camp de concentration.

 photo cap_sac_billes-1.jpg  photo cap_sac_billes-2.jpg
 photo cap_sac_billes-3.jpg  photo cap_sac_billes-4.jpg
 photo cap_sac_billes-5.jpg  photo cap_sac_billes-6.jpg
 photo cap_sac_billes-7.jpg  photo cap_sac_billes-8.jpg
 photo cap_sac_billes-9.jpg  photo cap_sac_billes-10.jpg
 photo cap_sac_billes-11.jpg  photo cap_sac_billes-12.jpg

Xvid | 592x368 | Mp3 | 700 Mo

  photo aff_sac_billes-4.jpg

Aucun commentaire: