dimanche 9 octobre 2016

Drach-1960-On n'enterre pas le dimanche


On n'enterre pas le dimanche
1960 - 1hre 34
Xvid | 720x576 | Mp3 | 1,1 Go


 photo aff_enterre_pas_dimanche-2.jpg
On n'enterre pas le dimanche
1960 - 1hre 34
---
Film complet
---

 photo aff_enterre_pas_dimanche-3.jpgOn n'enterre pas le dimanche
1960

Réalisateur: Michel Drach
Auteur de l'oeuvre originale: Fred Kassak
Dialoguistes: Éric Ollivier et Michel Drach

Distribution:

Philippe Mory (Philippe Valence)
Christina Bendz (Margaretha)
Hella Petri (Mme Courtalès)
Albert Gilou (Courtalès)
Marcel Cuvelier (Le commissaire)
Robert Lolliot (l'inspecteur)
Frédéric O'Brady (l'éditeur)

Philippe est un jeune métis qui vit à Paris, mal, misérable et désespéré. Un jour, tout change pour lui : une jeune suédoise rencontrée au musée Grévin, non seulement n'a pas paru choquée par sa couleur, mais encore a consenti à passer avec lui tout une nuit d'été en promenade è travers une ville insolite. Et le lendemain matin, elle est repartie pour la Suède. Philippe pense à elle continuellement, et à cause d'elle se met à écrire un roman, autobiographique bien entendu : « On n'enterre pas le dimanche » en est le titre. Margaretha revient, engagée au pair par une famille d'éditeurs, et Philippe ébloui apprend qu'elle a parlé de son roman et qu'il va être publié, après remaniements. Mais sur ces entrefaites la femme de l'éditeur, qui s'ennuie dans la vie, suscite - un dimanche - des doutes dans l'esprit de Philippe au sujet de la fidélité de Margaretha et de son mari. Elle attire le jeune homme chez elle, le fait boire et le séduit, désespéré qu'il est de l'effrondrement de son amour. Margaretha lui démontre qu'il s'est trompé et Philippe ne demande qu'à la croire, mais quelques jours plus tard l'éditeur emmène son auteur au Bois sous un vague prétexte et veut le tuer. Philippe se débat et c'est lui qui tue, en se défendant, M. Courtalès. Après quoi, il s'enfuit, oubliant un papier compromettant. Tout ceci, nous l'apprenons par fragments successifs, au cours de l'interrogatoire que subit Philippe au commissariat de police. Plusieurs coups de téléphone lui font comprendre qu'on attend le résultat d'un accouchement qui révélera sans doute le mobile du crime : toute l'affaire remonte à 8 mois. Accablé, Philippe suppose qu'il s'agit de Madame Courtalès, mais il se trahit malencontreusement au moment où il pourrait être sauvé, en apprenant que c'est de Margaretha qu'il est question, et qu'elle vient de donner le jour à un bébé de race blanche. La trappe se referme sur le malheureux garçon, qui ne pourra jamais se justifier : on ne pourra jamais en effet « enterrer » ce dimanche-là.!

 photo cap_enterre_pas_dimanche-1.jpg
 photo cap_enterre_pas_dimanche-2.jpg  photo cap_enterre_pas_dimanche-3.jpg
 photo cap_enterre_pas_dimanche-4.jpg  photo cap_enterre_pas_dimanche-5.jpg
 photo cap_enterre_pas_dimanche-6a.jpg
 photo cap_enterre_pas_dimanche-7.jpg  photo cap_enterre_pas_dimanche-8.jpg
 photo cap_enterre_pas_dimanche-9.jpg

Xvid | 720x576 | Mp3 | 1,1 Go

 photo aff_enterre_pas_dimanche-4.jpg


Christina Bendz



Hella Petri

1 commentaire:

Vekkialli Pierre a dit...

Quelques infos sur l'acteur Philippe MORY...
http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=4001
http://www.jeuneafrique.com/331903/culture/gabon-lacteur-realisateur-philippe-mori-sest-suicide/
https://www.youtube.com/watch?v=SSY6EEAlnsI