dimanche 16 octobre 2016

Yanne-1974-Les chinois à Paris


Les chinois à Paris
1974 - 1hre 49
Xvid | 640x284 | Mp3 | 1,1 Go
ou
Xvid | mp3 | 608x368 | 1 Go


 photo aff_chinois_paris-2.jpg
Les chinois à Paris
1974 - 1hre 49
---
Film complet
---
Réalisateur: Jean Yanne
Scénaristes: Robert Beauvais, Gérard Sire et Jean Yanne

 photo cap_chinois_paris-1.jpg

Distribution:

Jean Yanne: Régis Forneret
 photo cap_chinois_paris-4.jpg

Nicole Calfan: Stéphanie Lefranc
 photo Nicole_Calfan_chinois_paris-1.jpg
 photo Nicole_Calfan_chinois_paris-2.jpg  photo Nicole_Calfan_chinois_paris-3.jpg
 photo Nicole_Calfan_chinois_paris-4.jpg

Macha Méril: Madeleine Fontanes
 photo cap_chinois_paris-5.jpg

Michel Serrault: Grégoire Montclair
 photo cap_chinois_paris-3.jpg

Bernard Blier: Le Président de la République
 photo cap_chinois_paris-2.jpg

Georges Wilson: Lefranc
Jacques François: Hervé Sainfons de Montaubert
Fernand Ledoux: Abel Frugebelle, de l'Acamédie Française
Paul Préboist: Le fonctionnaire chinois
Kyôzô Nagatsuka: Pou-Yen
Daniel Prévost: Albert Fontanes
Régis Ander: Un résistant
Michel Delahaye: L'ecclésiastique
Jean-Michel Desjeunes: Le présentateur télé
Robert Favart: Le collaborateur de Montaubert
Jean-Louis Maury: L'officier supérieur
Paul Mercey: Un résistant
Lawrence Riesner: Le conseiller du Président de la République
William Sabatier: Un officier d'Etat-Major

 photo cap_chinois_paris-7.jpg  photo cap_chinois_paris-8.jpg
 photo cap_chinois_paris-11.jpg  photo cap_chinois_paris-12.jpg

700 millions de Chinois sont aux frontières françaises, annoncent la télévision et le Président de la République lui-même. Ce dernier convie la population au plus grand calme, puis, suivi de ses chers ministres, prend le premier avion pour les U.S.A. Quelques Français hardis et débrouillards déménagent appartement et famille et, en voiture, se pressent vers les frontières. Là, des embouteillages énormes engendrent des querelles, puis un massacre général... A Paris, les Chinois sont arrivés. Calmes, silencieux, disciplinés, ils défilent dans les rues. Leur représentant, le général Fou Chen, se met en rapport avec les autorités françaises pour choisir le siège du parti; les Galeries Lafayette tentent particulièrement le jeune général. Pour faciliter les relations entre les deux peuples, un gouverneur français est nommé.

 photo cap_chinois_paris-9.jpg  photo cap_chinois_paris-10.jpg

Le mode de vie est désormais en rapport avec l'idéologie révolutionnaire chinoise; chaque pays travaille à la fabrication d'un produit; ainsi, les Français, les plus grands fumistes du monde, sont assignés à la fabrication de tuyaux... Pourtant, un individu, Régis, réussit à transformer sa sex-shop en magasin de vente de pousse-pousse. Il connaît ainsi le général Fou Chen et peut lui suggérer quelques idées pour "convertir" les Français. Fou Chen avait découvert que ceux-ci étaient des dénonciateurs avertis, mais ignorait l'impact de la culture sur eux. Régis monte "Carmeng", opéra révolutionnaire, qui met au pas une partie de la population. Puis, Régis propose au général de faire de la France un exemple: celle-ci, par l'étalage de ses vices, montrera aux autres peuples ce qu'il ne faut pas faire. Ripailles, fréquentations de lieux de plaisir, deviennent l'occupation des Français et des Chinois. Mais ceux-ci, habitués à une vie mesurée, s'épuisent et Fou Chen, en larmes, téléphone au siège du Parti à Pékin, pour supplier les autorités de rappeler les Chinois venus à Paris.

 photo cap_chinois_paris-13.jpg

Xvid | 640x284 | Mp3 | 1,1 Go
ou
Xvid | mp3 | 608x368 | 1 Go

 photo getty_chinois_paris-1.jpg
 photo getty_chinois_paris-2.jpg  photo getty_chinois_paris-3.jpg
 photo getty_chinois_paris-4.jpg  photo getty_chinois_paris-5.jpg
 photo getty_chinois_paris-6.jpg  photo getty_chinois_paris-7.jpg
 photo getty_chinois_paris-8.jpg  photo getty_chinois_paris-9.jpg
 photo getty_chinois_paris-10.jpg


Nicole Calfan
 photo Nicole-Calfan-1.jpg

3 commentaires:

Marcel Trucmuche a dit...

Forcément encore et sans lassitude : merci !!!

Monde en Question a dit...

Merci pour ce partage.
Cette grosse comédie de Jean Yanne, à contre-pied de la vague pro-chinoise (à l'époque), véhicule tous les clichés du genre à la limite du racisme anti-chinois.

jjr4 a dit...

Mmhhhh et un troisième Jean yanne, c'est définitivement du luxe. Merci beaucoup.
Et juste une note contrairement à Monde en Question, je ne pense pas que le film contienne un quelconque racisme anti chinois tant la caricature est évidente et lourdingue sur cette partie là; c'est la société française de l'époque et sa profonde hypocrisie, raciste et arrogante, qui sont les cibles, et à un homme de la génération de Jean Yanne cela rappelle trop de souvenirs des années 40, ou du moins c'est comme ça que je le ressens.
Mais quelles que soient les divers visions du film, encore merci.