samedi 19 novembre 2016

Villiers-1959-La verte moisson


La verte moisson
1959 - 1hre 33
Mp4 | H.264 | 742x456 | AAC | 1,2 Go


 photo aff_verte_moisson-2.jpg
La verte moisson
1959 - 1hre 33
---
Dany Saval
---
Réalisateur: François Villiers
Assistant réalisateur: Robert Mazoyer
Scénariste: Remo Forlani
Auteur de l'oeuvre originale: Henri Brunel
Dialoguistes: Jean-Pierre Aumont et Remo Forlani

 photo cap_verte_moisson-1.jpg

Distribution:

Dany Saval (Dany)
 photo cap_verte_moisson-6.jpg
 photo cap_verte_moisson-7.jpg  photo cap_verte_moisson-8.jpg

Claude Brasseur (Robert Borelli)
 photo cap_verte_moisson-3.jpg

Marie-France Boyer (Sophie)
 photo cap_verte_moisson-2.jpg

Pierre Dux (l'aumônier)
 photo cap_verte_moisson-5.jpg

Jacques Perrin (Mesnier)
 photo cap_verte_moisson-4.jpg

Francis Lemonnier (Olivier Guerbois)
Jacques Higelin (Mercadier)
Philippe Adrien (le fumeur)
René Blancard (M. Borelli)
François Chaumette (l'aumônier allemand)
Raymond Loyer (l'aumônier allemand)
Jacky Gencel (Rouquier)

 photo cap_verte_moisson-9.jpg

Une ville de province sous l'occupation. A deux mois du bac, la classe de 1e B s'ennuie et pour tromper la monotonie des jours organise une surprise-partie dans les bâtiments de la minoterie abandonnée ; mais les Allemands arrivent ; tout le monde doit se sauver. Alors se fait jour l'idée de faire « quelque chose contre l'occupant » ; cette idée hantait déjà Olivier Guerbois et il s'en était ouvert à Jean-Louis Mesnier. Toute la classe pouvait « marcher », sauf Robert Borelli, un gros garçon égoïste et sceptique, fils d'un coiffeur enrichi par le marché noir. Pourtant, à la suite d'un cours de chimie, Olivier et Jean-Louis trouvent Robert en train de fabriquer des bombes de poche au phosphore. C'est sur le local de la Propagandastaffel que l'engin est expérimenté ; il produit d'importants dégâts. Mais, à la suite de l'attentat, des perquisitions ont lieu en ville et parce qu'on a retrouvé chez lui des tracts antinazis, le professeur de chimie est arrêté.

 photo cap_verte_moisson-10.jpg

Les lycéens décident d'attaquer la Kommandatur où il est détenu. Peu à peu l'opération se monte, mais il faut au moins une mitraillette : la bande tend un guet-apens ; le motocycliste qui en est victime est abattu. L'attaque est décidée, mais les Allemands envahissent le lycée : ils ont découvert, pendu à un réverbère, le squelette destiné aux travaux pratiques de sciences naturelles, coiffé d'un casque allemand. Ce sont les élèves de sixième qui ont fait le coup ; le squelette était confié à la le B, et le casque est celui du mort. Les élèves sont arrêtés, interrogés, mis au secret. Au début de leur aventure, ils ont juré de ne rien dire : ils tiennent leur promesse ; les Allemands s'exaspèrent. Les perquisitions chez les parents se succèdent et un jour, chez Robert, on trouve le pistolet du soldat tué. Robert sera fusillé ainsi qu'Olivier qui, instigateur de cette Résistance, n'a pas voulu être séparé de son camarade et a volontairement avoué le meurtre. Pour les autres, la vie continuera.

 photo cap_verte_moisson-12.jpg

Mp4 | H.264 | 742x456 | AAC | 1,2 Go

 photo gr_verte_moisson-1.jpg
 photo gr_verte_moisson-2.jpg  photo gr_verte_moisson-3.jpg
 photo gr_verte_moisson-4.jpg  photo gr_verte_moisson-5.jpg
 photo gr_verte_moisson-6.jpg  photo gr_verte_moisson-7.jpg
 photo gr_verte_moisson-8.jpg  photo gr_verte_moisson-9.jpg
 photo gr_verte_moisson-10.jpg  photo gr_verte_moisson-11.jpg
 photo gr_verte_moisson-12.jpg  photo gr_verte_moisson-13.jpg
 photo gr_verte_moisson-14.jpg


Dany Saval
 photo dany_saval_098.jpeg
 photo dany_saval_096.jpeg  photo dany_saval_097.jpg

Aucun commentaire: