mardi 13 septembre 2011

Malle 1971-Le souffle au coeur [HQ]


Le souffle au coeur
1971 - 1hre 50
H.264 (Perian AVI) | 720x400 pixels | Mp3 @224 Kbps | 1,9 Go




Le souffle au coeur
1971 - 1hre 50
---

---
Réalisateur: Louis Malle
Assistant réalisateur: Fernand Moszkowicz


Distribution:

Daniel Gélin (Dr Chevalier)

Lea Massari (Clara Chevalier)




Michael Lonsdale (Le père Henri)

Ave Ninchi (Augusta)
Benoît Ferreux (Laurent)

Gila von Weitershausen (Freda)

Marc Winocourt (Marc)
Micheline Bona (Tante Claudine)
Henri Poirier (Oncle Léonce)
Annie Savarin (La cuisinière)
Jean-Louis Blum (la Classe)
René Bouloc (l'homme du 14 Juillet)
Eric Burnelli (le maître d'hôtel)
Nicole Carrière (une mère)
Michel Charrel (le disquaire)
Jacqueline Chauveau (Hélène)

Roland Demongeot
Huguette Faget (une mère)
Jacques Gheusi (le réceptionniste)
Corinne Kersten (Daphné)
Isabelle Kloucowski (Madeleine)
Yvon Lec (le Père Supérieur)
Christophe Nollier
Jean-Pierre Pessoz (le militaire)
Bernadette Robert
Jacques Sereys (le médecin)
Liliane Sorval (Fernande)
Eric Walter (Michel)
Lia Wanjtal (une mère)
François Werner (Hubert)
Andrzej Zulawski (l'amant)



1954. La guerre d'Indochine s'achève : on ne parle que de l'héroïque résistance des survivants de Dien-Bien-Phu. Laurent, 15 ans, vit à Dijon avec son père, un gynécologue, ses deux frères, plutôt niais, en pleine crise de mutation virile et sa mère, Clara, une belle et sémillante Italienne, qui ne parvient pas à se plier au milieu rigide dans lequel vit son mari. Laurent, lui non plus, n'accepte pas les préjugés bourgeois et religieux qu'on lui inculque. Sa vie se déroule en une suite de faits plus ou moins notables ; la découverte que sa mère a un amant, une confession qui devient, par la faute du prêtre visiblement tourmenté, un interrogatoire sur la masturbation, une initiation sexuelle écourtée organisée par ses frères chez l'accueillante Madeleine - jusqu'au jour où il est atteint d'un souffle au coeur.


Son existence change soudain ; il quitte le collège, reste au lit, puis, en compagnie de sa mère, part faire une cure dans le Morvan. Entre Clara et son fils se nouent des liens d'amitié presque fraternelle. Laurent devient le confident et le consolateur de sa mère, tout en flirtant avec de jolies jeunes filles en fleur, curistes elles aussi. Comme il rentre, un peu ivre, du bal du 14 juillet, Laurent connaît l'amour dans les bras de sa mère. Après cet instant de folie, qui ne se reproduira jamais plus, sans remords ni regrets, il s'élance vers la vie.





H.264 (Perian AVI) | 720x400 pixels | Mp3 @224 Kbps | 1,9 Go
https://www.rapidshare.com/files/3404442902/malle_71-souffle.7z.001
https://www.rapidshare.com/files/1713195486/malle_71-souffle.7z.002
https://www.rapidshare.com/files/3030334879/malle_71-souffle.7z.003
https://www.rapidshare.com/files/1500097838/malle_71-souffle.7z.004
https://www.rapidshare.com/files/1997866616/malle_71-souffle.7z.005
https://www.rapidshare.com/files/1474776476/malle_71-souffle.7z.006
https://www.rapidshare.com/files/4270283021/malle_71-souffle.7z.007
https://www.rapidshare.com/files/40540693/malle_71-souffle.7z.008
https://www.rapidshare.com/files/2669189488/malle_71-souffle.7z.009
https://www.rapidshare.com/files/793823908/malle_71-souffle.7z.010








Free Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us

2 commentaires:

Citizen a dit...

Merci Richard pour ce très beau film que je n'avais jamais vu. Je n'étais pas né à l'époque où se passe le film, mais de nombreuses scènes étaient encore d'actualité vingt ans plus tard : la découverte du 1er baiser "avec la langue", la confession avec le curé qui demande si on a eu des "pensées honteuses" ou si on a "souillé" le lit, le dépucelage par une femme plus âgée, les jeunes filles farouches qui veulent rester vierge, le père qui sourit aux succès féminins de son fils.
Tout cela est traité avec beaucoup de sensibilité, sans jamais tomber dans les gaudriole. Mais qu'est donc devenu ce jeune acteur (Benoît Ferreux) au visage si expressif ?

galmuchet a dit...

Ben d'après google, il continue sa carrière :-)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Benooît_Ferreux